ITyPA, un Mooc vu dans les coulisses

ou comment s'est monté ce Mooc

ITyPA, le bilan

8 Commentaires

bilanCette fois, nous voyons le bout de l’aventure ou du moins, de cette phase de l’aventure. Anne-Céline est encore en train de se débattre avec les dossiers d’attestation de badges qui n’ont pas été générés par Moodle comme nous l’aurions souhaité. Toutes nos excuses à ceux qui les attendent, ce n’est plus qu’une question de jours !

Nous en avons tellement bavé avec la technique. Ca a assombri notre expérience de la deuxième saison. Heureusement, il y a eu d’excellentes surprises à d’autres niveaux. De tout ça, nous avons tiré un bilan lors d’un week end cocoon chez Simon, à Nantes, voici quelques semaines. Nous avons réalisé collectivement une mindmap qui demande encore quelques compléments, mais l’essentiel est là.

Vous constaterez que nous partageons un bilan mais que nous ne voulons en aucun cas modéliser une démarche du genre « Les 10 étapes pour réaliser un MOOC connectiviste ». Foolish idea, à ce niveau d’immaturité des MOOCs ! Nous nous étions situés dès le départ dans une perspective expérimentale. Nous avons expérimenté, et nous avons compris un tas de choses que nous partageons avec vous. Emparez-vous-en si vous le souhaitez, rien n’est figé. Tout apprentissage passe par une appropriation et une transformation.

Et nous, que devient-on ? ITyPA « historiques » ou ITyPA « nouvelle génération », nous restons unis par de profonds liens d’amitiés. Nous avons relevé le défi d’ITyPA ensemble, ça marque. Et si nous avons pu relever ce défi, c’est parce que les 3 principaux facteurs de succès dans ce genre d’entreprise hasardeuse (selon l’article de Denys Lamontagne publié aujourd’hui dans Thot) étaient réunis :

- Une certaine familiarité avec le sujet; nous suivions l’actualité du MOOC depuis un bon bout de temps et étions tous familiers de l’utilisation des outils numériques pour apprendre;

- La liberté et la confiance. Nous n’avons rien demandé à personne, ce qui nous a rendu incroyablement libres, car légers. Nous avions la confiance de nos institutions, et bien sûr confiance les uns dans les autres.

- L’encouragement. Notre initiative a immédiatement été bien accueillie et même devant les difficultés, le capital de sympathie est resté important. Nous avons évolué dans un environnement bienveillant.

Nous allons maintenant nous séparer, vivre des aventures diverses, sans nous perdre de vue. Nous adorons partager et nous nous enrichissons mutuellement, c’est le constat récurrent de nos trop rares rencontres.

Simon est le champion de cette année : il reprend ITyPA, il sera l’artisan de la troisième saison, en 2014 !

Anne-Céline va réaliser des MOOCs à l’Université de Nantes;

Jean-Marie est l’une des chevilles ouvrières de FUN, des MOOCs à l’Institut  Mines-Télécom, j’en oublie  tellement il fait de choses :-). Il prépare également un beau portail de mutualisation des expériences francophones de MOOCs ;

Morgan s’est replongé dans la recherche et prépare un plan MOOC pour son école;

Christine se passionne depuis quelques temps pour les COOCs, eh oui, on dit ça aussi, les MOOCs « corporate », les MOOCs d’entreprises, du moins de ceux qui mettent en valeur l’énorme capital de savoirs, de savoir-faire et d’enthousiasme de leurs collaborateurs, qui réinventent des modes de collaboration internes et avec l’extérieur.

Anne et Pierre-Yves, qui nous ont apporté un soutien essentiel cette année, restent ultra-motivés sur les expériences collectives d’apprentissage et leur médiatisation.

Nous saluons et remercions tous ceux qui nous ont suivi dans l’aventure d’ITyPA sur ces deux années. Nous avons vécu une aventure exceptionnelle.

Et voilà le bilan : http://www.mindmeister.com/369360736/bilan-itypa

photo : c@rljones via photopin cc

Auteur : Christine Vaufrey

Consultante en digital learning et MOOCs, je veille, surveille et expérimente toutes les formes d'apprentissage en ligne.

8 réflexions sur “ITyPA, le bilan

  1. Bonjour Christine,
    Même si la saison 2 a été techniquement difficile, il ne faut pas oublier qu’ITyPA a été une expérience connectiviste sans précédent en Ffrance, et qu’elle nourrie encore bon nombre d’entre nous. Bref ITyPA reste pour moi « le » MOOC pollinisateur.

    Et peut-être à bientôt sur les COOC, le MOOC peut effectivement être un formidable « outil » pour les entreprises de demain si le « C » est utilisé à bon escient.

    • Vincent, ton commentaire est un parfait exemple de l’environnement bienveillant dans lequel nous évoluons depuis près de 3 ans maintenant :-)Rendez-vous sur les COOC, les bons bien sur :-)

  2. Pingback: ITyPA 2, le bilan | MOOC Francophone | Scoop.it

  3. Pingback: ITyPA 2, le bilan | Innovation, startups & ...

  4. Pingback: ITyPA 2, le bilan | Mon Environnement d'Apprent...

  5. Pingback: ITyPA 2, le bilan | mooc | Scoop.it

  6. Pingback: ITyPA 2, le bilan | marketing digital c.flament...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 913 autres abonnés