ITyPA, un Mooc vu dans les coulisses

ou comment s'est monté ce Mooc


2 Commentaires

Et un nouveau ITyPA est né…

ITyPA revient pour une troisième saison avec des wébinaires, des découvertes, du partage et surtout des échanges. Pour en savoir plus, rendez-vous sur itypa.net pour découvrir le nouveau programme, la nouvelle équipe d’animation et la nouvelle plateforme qui vous attendent.

Les inscriptions sont ouvertes et le cours commence le vendredi 10 octobre. (Et oui, la semaine dans ITyPA commence le vendredi et se termine le jeudi – on vous expliquera).

Avec des interventions de Marco Bertolini, Eva Sandri, Emilie Ogez, Jacques Cool, Stéphanie de Vanssay, Michel Briand, Laurence Allard, Serge Soudoplatoff, Najette Fellache et bien d’autres personalités, la troisième saison s’annonce déjà très riche en contenu.

Vous allez pouvoir compter sur une équipe d’animation renforcée avec la participation de Déborah Augustiniak, Simon Carolan (ITyPA 2), Jacques Dubois, François Duport, Anne-Laure Kabalu, Stéphanie Lucien-Brun et Isabelle Quentin.

Le cours est porté par Centrale Nantes et le GIP-FTLV Bourgogne et les contenus du cours seront hébergé par notre partenaire-prestataire Speach.me, jeune start-up nantaise spécialisée dans le partage des savoirs.

Nous vous attendons tous sur http://itypa.net

A très vite,

L’équipe ITyPA


8 Commentaires

ITyPA, le bilan

bilanCette fois, nous voyons le bout de l’aventure ou du moins, de cette phase de l’aventure. Anne-Céline est encore en train de se débattre avec les dossiers d’attestation de badges qui n’ont pas été générés par Moodle comme nous l’aurions souhaité. Toutes nos excuses à ceux qui les attendent, ce n’est plus qu’une question de jours !

Nous en avons tellement bavé avec la technique. Ca a assombri notre expérience de la deuxième saison. Heureusement, il y a eu d’excellentes surprises à d’autres niveaux. De tout ça, nous avons tiré un bilan lors d’un week end cocoon chez Simon, à Nantes, voici quelques semaines. Nous avons réalisé collectivement une mindmap qui demande encore quelques compléments, mais l’essentiel est là.

Vous constaterez que nous partageons un bilan mais que nous ne voulons en aucun cas modéliser une démarche du genre « Les 10 étapes pour réaliser un MOOC connectiviste ». Foolish idea, à ce niveau d’immaturité des MOOCs ! Nous nous étions situés dès le départ dans une perspective expérimentale. Nous avons expérimenté, et nous avons compris un tas de choses que nous partageons avec vous. Emparez-vous-en si vous le souhaitez, rien n’est figé. Tout apprentissage passe par une appropriation et une transformation.

Et nous, que devient-on ? ITyPA « historiques » ou ITyPA « nouvelle génération », nous restons unis par de profonds liens d’amitiés. Nous avons relevé le défi d’ITyPA ensemble, ça marque. Et si nous avons pu relever ce défi, c’est parce que les 3 principaux facteurs de succès dans ce genre d’entreprise hasardeuse (selon l’article de Denys Lamontagne publié aujourd’hui dans Thot) étaient réunis :

– Une certaine familiarité avec le sujet; nous suivions l’actualité du MOOC depuis un bon bout de temps et étions tous familiers de l’utilisation des outils numériques pour apprendre;

– La liberté et la confiance. Nous n’avons rien demandé à personne, ce qui nous a rendu incroyablement libres, car légers. Nous avions la confiance de nos institutions, et bien sûr confiance les uns dans les autres.

– L’encouragement. Notre initiative a immédiatement été bien accueillie et même devant les difficultés, le capital de sympathie est resté important. Nous avons évolué dans un environnement bienveillant.

Nous allons maintenant nous séparer, vivre des aventures diverses, sans nous perdre de vue. Nous adorons partager et nous nous enrichissons mutuellement, c’est le constat récurrent de nos trop rares rencontres.

Simon est le champion de cette année : il reprend ITyPA, il sera l’artisan de la troisième saison, en 2014 !

Anne-Céline va réaliser des MOOCs à l’Université de Nantes;

Jean-Marie est l’une des chevilles ouvrières de FUN, des MOOCs à l’Institut  Mines-Télécom, j’en oublie  tellement il fait de choses :-). Il prépare également un beau portail de mutualisation des expériences francophones de MOOCs ;

Morgan s’est replongé dans la recherche et prépare un plan MOOC pour son école;

Christine se passionne depuis quelques temps pour les COOCs, eh oui, on dit ça aussi, les MOOCs « corporate », les MOOCs d’entreprises, du moins de ceux qui mettent en valeur l’énorme capital de savoirs, de savoir-faire et d’enthousiasme de leurs collaborateurs, qui réinventent des modes de collaboration internes et avec l’extérieur.

Anne et Pierre-Yves, qui nous ont apporté un soutien essentiel cette année, restent ultra-motivés sur les expériences collectives d’apprentissage et leur médiatisation.

Nous saluons et remercions tous ceux qui nous ont suivi dans l’aventure d’ITyPA sur ces deux années. Nous avons vécu une aventure exceptionnelle.

Et voilà le bilan : http://www.mindmeister.com/369360736/bilan-itypa

photo : c@rljones via photopin cc


2 Commentaires

Partenaires ITyPA – 1er rencontre

Vous avez participé dans ITyPA 1 et vous souhaitez vous investir davantage dans ITyPA 2 ? Nous sommes à la recherche de partenaires pour soutenir les activités d’ITyPA au niveau local. Que vous soyez formateur, enseignant, consultant, chercheur ou tout simplement un itypien passionné, vous pouvez soutenir nos activités en proposant des rencontres, des ateliers, des formations, des réseaux d’entr’aide ou toute autre initiative aux participants de votre région.

Afin de mieux s’organiser, nous proposons aux partenaires et partenaires potentiels de se retrouver le mercredi 2 octobre à 18h (heure de Paris – CEST) pour un rencontre en ligne. Ce sera l’occasion de vous donner plus d’information sur ITyPA 2 et pour les partenaires de partager leurs idées et coordonner leurs efforts. Pour assister à ce Hangout, rien de plus simple – rendez-vous sur notre chaîne Youtube – moocfr – ou vous pouvez visionner la séquence et intervenir en direct via le livechat. Après la séance, un enregistrement sera mis à disposition sur notre chaîne.

Pour ceux qui souhaitent témoigner, dans la limite de connexions simultanées possibles, vous pouvez nous rejoindre directement dans le Hangout. Dans ce cas, merci de rajouter à vos cercles (simonjcarolan[at]gmail.com) pour faciliter la mise en relation.

Merci pour votre intérêt. Nous avons hâte de découvrir les projets que vous souhaitez mettre en place.


4 Commentaires

ITyPA, c’est chic !

Logo ITyPAVous découvrez ici la nouvelle identité visuelle d’ITyPA. C’est Pascale Etchecopar, illustratrice, qui a réalisé ce logo – et quelques autres « petites choses » que vous découvrirez dans quelques jours. Joli, n’est-ce pas ? N’hésitez pas à faire appel à Pascale pour vos projets, elle travaille vite et efficacement !

D’autres nouvelles :

Vous êtes déjà 650 à vous être pré-inscrits à ITyPA saison 2 ! C’est magnifique, et cela nous donne encore plus d’énergie pour mettre en place un beau MOOC. Nous travaillons dur sur les nouveautés, un article vous en dira plus dans quelques jours. Continuez à parler d’ITyPA autour de vous et à inviter votre entourage à s’y inscrire !

Vous avez lu l’article publié hier sur ce blog ? Il a été posté par Simon Carolan, le cinquième mousquetaire ! Simon a en effet intégré l’équipe d’ITyPA voici quelques jours, pour soulager Morgan qui croule sous les obligations en ce début d’année. Simon est Britannique, doctorant à Centrale Nantes et s’occupera plus particulièrement de communication et du suivi des étudiants de Centrale qui participeront à ITyPA, examinant notamment avec eux quels sont les outils qui permettent de capitaliser au fil de l’eau l’incroyable activité des participants, semaine après semaine.

La semaine prochaine sera riche en annonces sur ITyPA… Restez donc connectés !


3 Commentaires

Prendre le temps

Crédit photo : Neil Krug via photopin cc

Pour faire une pause

Pour souffler

Pour me ressourcer

Pour partir

Me nourrir

Pour revenir

Enrichir

Pour apprendre

Pour échanger

Pour partager

Pour collaborer

Pour débattre

Pour rencontrer

Pour découvrir

Pour approfondir

Pour apprendre

Pour réfléchir

Pour prendre du recul

Pour m’organiser

Pour planifier

Pour bousculer

Pour apprendre

Pour m’approprier

Pour pratiquer

Pour ancrer

Pour créer des routines

Pour progresser

Pour apprendre

Pour mesurer

Pour m’étonner

Pour évaluer

Pour parcourir

Pour m’arrêter

Repartir

Pour apprendre

Pour pousser

Pour grandir

Pour semer

Crédits photos : Swamibu cc / Stuck in Customs cc / FotoRita [Allstar maniac] cc / Steve took it cc / Denis Collette…!!! cc / ·BigGolf· cc


7 Commentaires

La routine est-elle un défaut ?

Je viens de lire le billet de Jean-Marie, lié à une conversation que nous avons eue voici quelques jours.

La Mooc ITyPA serait devenu routinier pour certaines parties, tant au niveau des apprenants qu’à celui des animateurs. Ceci, parce que certaines tâches demandent moins d’effort qu’au début (ouf), parce que l’écriture apparaît moins urgente, que nous ne sommes plus dans l’excitation des débuts mais dans quelque chose qui tourne. Que nous n’avons plus (ou moins) besoin d’y passer nos jours et nos nuits pour que ça tourne. Jean-Marie semble repérer le même sentiment chez les participants, qui écrivent moins (ah bon ?), moins nombreux. La communauté se resserre. Nous ne sommes plus capables d’intéresser des personnes nouvelles et parmi ceux qui étaient là depuis le début, certains sont bien silencieux.

Bref, le Mooc ITyPA serait devenu « normal ». Jean-Marie a l’air déçu.

Si le Mooc était…

Si le Mooc était un jardin (voir mon billet précédent), il se préparerait à passer l’hiver.

Si le Mooc était un meuble à construire, nous en serions sans doute à passer les couches de vernis. Une couche – on attend que ça sèche – on ponce – une autre couche – on attend que ça sèche – on ponce – etc.

Si le Mooc était la saga Harry Potter, nous serions à la fin du tome 5, dans les longs développements qui font comprendre que Harry grandit et qu’il ne comprend plus rien, qu’il est plein d’incertitudes.

L’acte créatif est passé. Les premiers essais, réalisés le coeur battant de peur que ça ne marche pas, aussi.

En refusant la posture du prof qui finalement, ne se pose pas la question de savoir quelle est la partie la plus intéressante de son cours, aurions-nous endossé les habits d’animateur de spectacle ? De réalisateur de film ?

Défricheurs contre organisateurs de comptoirs

Je vois dans la posture de Jean-Marie celle du défricheur, celui qui ouvre des voies à la machette et trépigne dans le bateau qui aborde des rivages inconnus.

Personnellement, je me vois aussi dans la posture de celle qui va installer les comptoirs (des comptoirs coopératifs, évidemment !), faire que tout l’effort consenti rapporte quelque chose, régulièrement. Et là, la complexité commence. Les tâches ingrates aussi.

Mais attendez : il se passe encore beaucoup de choses sur ce Mooc. Simplement, les tâches du début sont devenues plus simples. Elles se sont routinisées, ce qui est indispensable si on veut libérer son esprit pour des choses plus complexes, qui donneront des résultats à moyen terme.

Puisque décidément j’aime bien les métaphores, je dirais que je suis au volant d’une voiture. Depuis le temps que je conduis, je n’ai plus besoin de me concentrer sur les opérations qui permettent à la voiture d’avancer (mettre le contact, passer les vitesses -ah non, j’ai une voiture automatique-, signaler les changements de direction, freiner quand c’est nécessaire, etc. ); je peux me concentrer sur le choix du meilleur chemin pour arriver à destination (ce qu’un élève préparant son permis de conduire ne peut absolument pas faire), et même discuter avec mes passagers. Mais je n’ai pas oublié les opérations désormais routinisées : en cas de besoin, je peux freiner sec, faire un créneau compliqué, etc.

Sans routine, pas de place pour la complexité

Et dans le Mooc, il me semble que nous sommes arrivés à une étape remplie de complexité. Les apports venus de toutes parts s’accumulent, je ne parviens plus à synthétiser rapidement dans quelques formules simples. Je vois du Mooc partout : spontanément, mon esprit tente d’appliquer le schéma du cours libre et ouvert en grand groupe à toutes sortes de situations d’enseignement et de formation. Je suis passionnément les échanges et productions collaboratives d’un groupe de participants engagés dans les pad ITyPA. Je lis toujours des billets intéressants, déroutants, stimulants. Je participe à des discussions sur la liste « observateurs » (en gros, des enseignants-chercheurs) d’ITyPA. J’essaie, et ce n’est pas facile, de donner envie à tout le monde de capitaliser, de faire de cette expérience un objet utile à tous ceux qui voudront à leur tour se lancer dans la mise en place de Moocs. Et je sis certaine que beaucoup de participants ont une activité mooquienne au moins aussi dense.

Tout cela est peu visible. Et je suis bien d’accord avec Jean-Marie sur le fait que nous devons trouver des idées d’activités qui relanceront l’attention et l’envie de partager. Mais de grâce, pas une par jour. Laisse-nous le temps de travailler dans l’ombre, sur des sujets à explorer dans la durée. Et ne t’en fais pas, quand on montrera, tous, les résultats, ça va faire des feux d’artifice.

photo credit: NicolasD. via photopin cc